EXPRESSION AVEC LE VERBE “SER”

Dans cet article, nous allons vous expliquer certaines des expressions de l'usage quotidien avec le verbe « ser » qui n'apparaîssent pas dans les dictionnaires mais qui sont très utilisé par les jeunes.

1.- Ser una María / una Maruja
Elle est utilisé chez les étudiant pour exprimer la facilité d'une matière. Normalement en Espagne, les matières « María » d'un cursus sont habituellement : la religion, les matières manuelles, le sport,...
No entiendo cómo Juan ha aprobado el español, si realmente no es una María. Muy poca gente consigue aprobar el examen a la primera.

2.- Ser un hortera
Elle fait référence à un indicidu avec peu de goût vestimentaires, avec des passions de mauvais goût, des gestes extravagants mais peu attractifs. Le sentiment négatif est très présent dans cette expression.
Felipe es un hortera. Te has fijado la ropa tan extravagante que lleva siempre cuando de marcha.

3.- Ser un muermo (Littéralement : être une morve)
Être un personne ennuyeuse, lourde ou dépourvue d'intérêt. Il semble que l'origine de cette expression vient de la comparaison entre les bêtes affligées de morve, une maladie infectieuse propre des cavaleries, et la situation d'un individu soumis à la lassitude et l'apathie.
Es una lástima pero realmente no aguanto a Luis, es un auténtico muermo. Empieza a hablar y como siempre tiene el mismo tono de voz, al poco rato ya me estoy durmiendo.

4.- Ser un empollón
Expression péjorative qui s'utilise quand une personne se moque d'une autre qui passe des heures et des heures à étudier. La position d'étude, assis en face d'une table et immobile, et le temps long que les “empollones” dédient à leur tâche ont suggéré, l'image d'une poule couvant ses œufs. Effectivement, la poule consacre beaucoup de temps sur ses coquilles et doit se maintenir dans cette position sans bouger, afin de fournir une chaleur à ses œufs.
No me extraña que haya aprobado el examen de física. Es un empollón y seguro que se ha pegado todo el fin de semana estudiando.

5.- Ser algo una gozada
Il s'applique aux choses très divertissantes, excellentes, bonnes, joyeuses. Une “gozada” est une jouissance ou une joie intense. En général, il ne s'applique pas aux sensations physiques de type sexelles mais plutôt à ce qui résulte d'un divertissement agréable.
Tienes que probar saltar en paracaídas. ¡Es una auténtica gozada sentirte flotando en el aire!

6.- Ser un cardo
Se dit des jeunes filles, peu charmantes ou d'attitude sociale distante. L'origine de cette expression vient de la comparaison avec la plante épineuse, le chardon. Pour les personnes très bavardes, de préférence des femmes d'un certain âge, on utilise plutôt l'expression ser un loro / una cacatúa (être un perroquet). Et pour les filles grosses ou dont l'apparence physique ne s'approprie pas à la minceur désirée, on emploie l'expression ser una foca / vaca (être un phoque / une vache)
La pobre Carmen es un cardo. Por mucho que se arregle e intente ponerse guapa, nunca lo consigue.