Les articles «el» et «un»

Origine historique :

Les formes el et un se combinent avec les mots féminins qui commencent par a ou (ha) toniques sont historiquement féminins, bien que son origine latine soit aussi féminine: illam (> lui > elle), unam (>un(e)). Par conséquent, il faut parler des formes de la préposition el, un masculin (el niño, un niño), et des autres formes féminines (el alma, un alma).

Norme générale:

Pour les substantifs féminins qui commencent par a o ha toniques portent l'article el ou un, ou alors la ou una dans certaines situations :
a) l'article vient immédiatement devant le substantif.
b) ce substantif appartient au genre féminin et au genre singulier.
c) ce substantif commence par le phomène a o ha tonique.
El agua clara, al arma blanca, el hacha pesada

Exceptions:

a) les lettres de l'alphabet : la hache, la a
b) quand l'article détermimant ou indéterminant ne précède pas immédiatement le substantif féminin qui commence par la phomène a / tonique, on utilise la forme féminine la / una: la pequeña hacha, una altiva águila, la única arma
c) quand le substantif féminin commence par le phonène a / o / ha /intonation :
la alegría, una avispa, la almeja
d) quand le substantif est un nom de femme: la Angela, la Ana
e) pour la ville de La Haya
f) quand l'article désigne le genre de la personne ou d'un animal : el árabe (hombre), la árabe (mujer), el ánade (macho), la anade (hembra)
g) quand le mot qui commence par le phomène a / tonique n'est pas un substantif mais un adjectif: la agría polémica > une agria polémica

Tous les substantifs féminins qui commencent avec a / ha toniques et qui sont précédés du singulier pour les articles el ou un, et sont suivis du féminin singulier, comme du pluriel : el agua clara, las aguas claras, un hacha pesada, unas hachas pesadas, el ala blanca, las alas blancas